19/05/2008

L'échelle et la passerelle

Sous le soleil, envie de ballades d'une rive à l'autre. Ou sur la Meuse même.

Pano pris sur la rive droite (Hastière/Blaimont). L'échelle à poissons - dont on aperçoit l'entrée sur la gauche de la photo, sous la grille au coin du mur en pierre. Ensuite le barrage et la passerelle qui nous mène vers la rive gauche le long du chenal de l'écluse, encore plus en aval (Waulsort).

20080505panoBarrageBlog

Le petit film du jour ou le soleil brillait :  http://www.dailymotion.com/fa481757/video/x5h9u9_05052008...

Le RAVel, traverse le fleuve. C'est profitable. On communique, on bouge. http://met.wallonie.be/opencms/opencms/fr/ravel/

Par ailleurs, à quand une unité hydro-électrique couplée au barrage et fournissant du courant dans la commune ? Le "MET" n'est-il pas en train d'essayer un tel équipement au niveau du barrage de Yvoir ?

http://met.wallonie.be/opencms/opencms/fr/chantiers/reali...

 

05/05/2008

Arbre remarquable du bord de Meuse

20080505-BigTree2

20080505-BigTree

Une brique dans le bide II

La voilà déliquescente... la briqueterie, alias "Céramanova". Il y avait eu entre autres le potier "A quatre mains" dans les petites maisons juxtaposées et où même mon père y a passé des vacances (tiens donc)... il y a 50 ans au moins.

Pour la suite : projet urbanistique et logement de standing of course. C'est top classe. On y travaille déjà. Du moins les entrepreneurs de la construction.

Il n'y trouveront plus une brique...

Pour celles et ceux qui ont besoin d'un logement décent, à un prix abordable, il faudra émigrer de la vallée. Ce ne serait pas ici qu'ils devraient trouver un "abri".

Poussière, vous retournerez en poussière.

Quant aux briquetiers. Il y a des lustres que les lumières se sont éteintes, qu'ils se sont évaporés. Que sont devenues les historiques machines?

Par ailleurs, il y a des hirondelles qui nichent. Protégées ! Qu'en ont-ils à faire ? Affaires à suivre. Affaires d'€.

La Meuse, elle passe sous les fenêtres. Les touristes nautiques eux, prennent peut-être une photo.

20080505tasdebrique

20080505chemineedebrique
20080505chemineedebrique2
Nombre d'Hastièrois ont travaillé et manipulé la terre locale afin de sortir des produits de grande qualité.

Pavé de bonnes intentions

De générations en génération ... le chêne est toujours là...20080505CheneRavel

On y a passé du très bon temps durant des étés torrides quand ils l'étaient. On payait parfois. Parfois non, on était invité, on était reconnu, on était d'Hastière. Beaucoup jeunes passés par le Bonsoy des '70, des '80 ont certainement des tonnes d'anecdotes à raconter dont celles avec la vague US. Les Américains basés à Florennes. D'autres souvenirs plein les coeurs aussi.  Ce n'était pas encore le "camp de vacances" actuel tel que de nombreux touristes connaissent... mais les fêtes existaient.20080505DomaineDuBon20080505TobogganDuBonRésidents actuels. Illusions. Non, non, non.20080505evacuation
Evacuation. Il n'y a que le Ravel à traverser.  Et... tout dans le Meuse.20080505pommiersAvocats
20080505pommiersRuAvocats

Oserais-je dire qu'avant l'extrême privatisation et le champ de clôture, quiconque passait au milieu du "pré des Avocats", à travers les pommiers. Depuis Hastière jusqu'à la briqueterie. Champêtre.

Et au milieu des pommiers coule à l'abri, dans sa tranchée, un ru, survivant, passant ensuite sous le RAVel et se jettant à la Meuse, libre.

Par-delà les nuages

20080430rainbows

30 avril 2008. Quand le ciel est plombé, que le soleil éclate.

17:20 Écrit par F. Tayzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |